VOTE | 302 fans

#101 : Frappé par la foudre

  

Barry Allen a tout juste 11 ans lorsque sa mère meurt dans de mystérieuses circonstances. Son père,  reconnu comme étant responsable de cette tragédie, est envoyé derrière les barreaux. Le gamin est alors élevé par le détective Joe West, le père de sa meilleure amie, Iris.
Désormais adulte, le jeune homme n'abandonne pas l'espoir de découvrir la vérité sur la mort étrange de celle qui lui a donné la vie. Pour l'heure, devenu un brillant expert de la police scientifique de Central City, il aide à recueillir les preuves qui permettront de coincer les criminels. En véritable geek, sa dernière obsession est un accélérateur de particules activé par l'équipe de S.T.A.R. Labs. Dirigée par un physicien visionnaire du nom d'Harrison Wells, la société entend faire une avancée historique qui aura d'incroyables répercussions sur la science et la médecine.
Malheureusement, une anomalie provoque une explosion qui déclenche une terrible tempête. De nombreuses vies sont perdues cette nuit-là, et Barry perd connaissance après avoir été frappé par la foudre alors qu'il se trouvait dans son laboratoire.
Après 9 mois de coma, il se réveille sans se douter que son existence va prendre un nouveau virage. L'accident semble l'avoir doté d'étonnants pouvoirs...

Popularité


4.19 - 16 votes

Titre VO
City of Heroes

Titre VF
Frappé par la foudre

Première diffusion
07.10.2014

Première diffusion en France
01.07.2015

Vidéos

Extended trailer

Extended trailer

  

Photos promo

Barry Allen (Grant Gustin) après avoir été frappé par la foudre

Barry Allen (Grant Gustin) après avoir été frappé par la foudre

Le Flash Barry Allen (Grant Gustin) avec Henri Allen (John Wesley Shipp)

Le Flash Barry Allen (Grant Gustin) avec Henri Allen (John Wesley Shipp)

Barry Allen (Grant Gustin) au parloir avec son père Henri Allen (John Wesley Shipp)

Barry Allen (Grant Gustin) au parloir avec son père Henri Allen (John Wesley Shipp)

Harrison Wells (Tom Cavangh) donnant un discours devant S.T.A.R Labs

Harrison Wells (Tom Cavangh) donnant un discours devant S.T.A.R Labs

Barry Allen (Grant Gustin) et Iris West (Candice Patton) écoutant le discours d'Harrison Wells (Tom Cavanagh)

Barry Allen (Grant Gustin) et Iris West (Candice Patton) écoutant le discours d'Harrison Wells (Tom Cavanagh)

Harrison Wells (Tom Cavanagh) évaluant les capacités de Barry Allen (Grant Gustin)

Harrison Wells (Tom Cavanagh) évaluant les capacités de Barry Allen (Grant Gustin)

Harrison Wells (Tom Cavanagh) et Caitlin Snow (Danielle Panabaker) évaluant les capacités de Barry Allen (Grant Gustin)

Harrison Wells (Tom Cavanagh) et Caitlin Snow (Danielle Panabaker) évaluant les capacités de Barry Allen (Grant Gustin)

Barry Allen (Grant Gustin) après un accident de voiture

Barry Allen (Grant Gustin) après un accident de voiture

Barry Allen (Grant Gustin) à S.T.A.R Labs avec Harrison Wells

Barry Allen (Grant Gustin) à S.T.A.R Labs avec Harrison Wells

Barry Allen (Grant Gustin) dans son laboratoire

Barry Allen (Grant Gustin) dans son laboratoire

Henri Allen (John Wesley Shipp) au parloir avec son fils Barry

Henri Allen (John Wesley Shipp) au parloir avec son fils Barry

Barry Allen (Grant Gustin) et Iris West (Candice Patton) dans le laboratoire de Barry

Barry Allen (Grant Gustin) et Iris West (Candice Patton) dans le laboratoire de Barry

Barry Allen (Grant Gustin) après un accident de voiture

Barry Allen (Grant Gustin) après un accident de voiture

Barry Allen (Grant Gustin) après avoir sauvé Joe West

Barry Allen (Grant Gustin) après avoir sauvé Joe West

Barry Allen (Grant Gustin) portant son costume de Flash

Barry Allen (Grant Gustin) portant son costume de Flash

Le Flash Barry Allen (Grant Gustin) courant les rues de Central City

Le Flash Barry Allen (Grant Gustin) courant les rues de Central City

Diffusions

Logo de la chaîne TF1

France (inédit)
Mercredi 01.07.2015 à 23:30
2.48m / 27.1% (Part)

Logo de la chaîne The CW

Etats-Unis (inédit)
Mardi 07.10.2014 à 20:00
4.83m / 1.9% (18-49)

Plus de détails

Réalisation : David Nutter

Scénario : Greg Berlanti, Marc Guggenheim & Andrew Kreisberg

 

Guest Stars :

Stephen Amell ... Oliver Queen/Arrow
Chad Rook ... Clyde Mardon

L’épisode s’ouvre sur Barry qui zigzague dans les rues de Central City. Barry Allen présente ses capacités en voix-off mais aussi son histoire. Enfant, il était maltraité par ses camarades et un jour, il a vu sa mère mourir au milieu d'un "orage d’éclairs".

Retour au présent. On voit Barry adulte. Il est à présent un expert scientifique pour la police de Central City et, comme à son habitude, il est une nouvelle fois en retard sur une scène de crime. Ici, un braquage de banque où il retrouve le Capitaine Singh et les détectives Fred Chyre et Joe West. On voit alors Barry faire son travail de manière rapide et efficace et les frères Mardon sont mentionnés.

Suivant l’enquête, on est à présent au commissariat où on rencontre Iris West qui vient chercher Barry pour aller assister au lancement de l’accélérateur de particules. Résolvant l’affaire rapidement, Barry obtient l’autorisation de s’éclipser pour aller voir l’évènement. Sur place, Barry tente de faire comprendre à Iris ses sentiments mais elle change de sujet.

C’est l’heure du discours d’Harrison Wells lors duquel il annonce le futur démarre et que l’accélérateur va changer la vision de la physique et de ses applications très rapidement. C’est le moment qu’un homme choisit pour voler l’ordinateur d’Iris. Barry le prend en chasse mais se fait battre par le voleur. Heureusement, le détective Eddie Thawne arrive à temps pour arrêter le voleur.

Barry ne pourra pas voir le lancement de l’accélérateur sur place, il se rend alors dans son laboratoire au commissariat. On découvre alors le tableau où il épingle tout ce qui peut se rapporter au meurtre de sa mère et à l’emprisonnement de son père. En parallèle, il allume son ordinateur pour suivre le lancement. C’est là qu’il est témoin de l’explosion. Il voit l’onde de choc ravager Central City et l’orage électrique se former. Il est alors frappé par la foudre. Il est transporté immédiatement à l’hôpital dans un état critique.

Dans le même temps, les détectives West et Chyre continuent l’enquête et trouvent la ferme mentionnée par Barry lors de ses recherches. Après un échange de coup de feu, Chyre est tué et les frère Mardon s’enfuient dans un avion qui sera pulvérisé par l’onde de choc.

Neuf mois plus tard, Barry est toujours dans le coma et surveillé par Cisco Ramon et Caitlin Snow. Il se réveille brusquement et apprend le temps qu’il a passé dans le coma. Il découvre aussi qu’il a été déplacé à S.T.A.R. Labs et rencontre alors Harrison Wells. Celui-ci est à présent en fauteuil roulant et lui explique ce qu’il s’est passé après l’explosion de l’accélérateur.

Après avoir quitté S.T.A.R. Labs (tout en prenant soin de garder le sweat), Barry va voir Iris qui est surprise de le voir. Il est alors victime d’un premier phénomène étrange quand tout autour de lui se déroule au ralenti.

Il rend ensuite visite au détective West et à ses anciens collègues du CCPD et est une nouvelle fois témoin d’un ralentissement de ce qui se déroule autour de lui. Dans l’allée derrière le commissariat, il expérimente pour la première fois sa vitesse avant d’aller s’écraser au fond d’un camion de blanchisserie. Pendant ce temps, Clyde Mardon est de retour en ville et braque une banque en contrôlant la météo.

L’équipe de S.T.A.R. Labs se rend sur une piste de décollage afin de tester les pouvoirs de Barry et voir à quelle vitesse il peut courir. Vêtu d’un costume rouge vif et d’un casque, Barry court quand il se rappelle du soir de la mort de sa mère. Déconcentré, il s’écrase dans des bidons en fin de piste. De retour au laboratoire, on découvre que Barry peut guérir rapidement. Il en profite pour expliquer à l’équipe le décès de sa mère.

Au CCPD, l’enquête continue et les évènements climatiques reviennent au coeur des témoignages.

Barry découvre qu’Iris sort avec Eddie, qui est à présent le partenaire de Joe. Quand Barry essaye d’en parler avec la jeune femme, il est interrompu par la police qui poursuit Clyde Mardon en voiture. Barry écarte Iris de la trajectoire de la voiture et poursuit Mardon. Celui-ci lui fait une démonstration de ses pouvoirs avant de s’échapper. Quand Joe arrive sur la scène, Barry essaye de lui expliquer que Mardon contrôle la météo mais Joe n’y croit pas et se dispute avec lui.

Avec sa nouvelle théorie, Barry repart à S.T.A.R. Labs où il confronte l’équipe à propos des autres super pouvoirs. On apprend alors que les personnes les possédant sont des meta-humains. Wells explique à Barry ce qui a pu les créer et le jeune homme insiste sur le fait qu’il a une reponsabilité face à tout ça mais Wells réfute.

On est plongés dans un autre flash back où l’on voit Barry revenir à sa maison au moment où son père est emmené par la police, il entre à la maison et découvre le cadavre de sa mère dans le salon.

Barry se rend à Starling City pour voir Oliver Queen et lui demander conseil. Oliver lui dit que l’éclair l’a choisi et qu’il peut jouer un rôle d’ange gardien sur sa ville.

Barry emmène deux boites de dossiers non-résolus à S.T.A.R. Labs. Ces affaires semblent liées à des meta-humains. Il persuade alors Caitlin et Cisco de l’aider dans sa mission. C’est là que Cisco lui propose un costume qu’il avait réalisé initialement pour les pompiers.

Le soir, Joe et Eddie se rendent à la ferme des Mardon car tous les indices rappellent leur affaire. Ils y trouvent Clyde et découvrent ses pouvoirs. Barry arrive sur les lieux mais doute sur ses capacités quand Mardon crée une tornade. Il faut l’intervention de Wells pour qu’il reprenne confiance en lui et réduise la tornade à néant en courant dans le sens inverse. C’est à ce moment là que Joe tue Mardon.

Joe s’excuse de ne pas avoir cru Barry et ses folles théories, en particulier au sujet du meurtre de sa mère. Il demande à Barry de ne rien dire à Iris au sujet de ses capacités afin de ne pas la mettre en danger.

Peu après, Barry rend visite à son père en prison. Il lui assure qu’il trouvera le meurtrier de sa mère et qu’il le sortira de là. On boucle alors sur la scène d’ouverture de l’épisode où Barry sauve un cycliste.

Mais l’épisode n’est pas fini. On voit Wells entrer dans une pièce secrète de S.T.A.R. Labs et se lever de son fauteuil roulant. Il s’approche d’un dispositif et l’active. Une première d’un journal du futur (2024)  apparaît et la une dit “Flash disparaît en pleine crise”.

Survol de la ville de Central City. Les voitures circulent dans les rues. Un éclair rouge passe entre les voitures.

La voix off de Barry Allen nous explique :
Barry : Pour comprendre mon histoire, vous devez faire une chose. Vous devez croire en l'impossible. Pouvez-vous faire ça ? Bien. Vous voyez cette tache rouge ? C'est moi. Ça aussi! Et me revoilà! Je m'appelle Barry Allen. Je suis l'homme le plus rapide du monde.

______ Quatorze ans plus tôt ______

Barry : Mon histoire est plutôt simple. Toute ma vie, j'ai couru. Surtout pour échapper aux brutes. Parfois je m'échappais. Parfois non.

Dans la maison des Allen.
Nora Allen, la mère de Barry, le soigne après qu’une bande d’enfants l’aient battu. Henry Allen, le père, rentre à la maison.
Nora : Que s'est-il passé ?
Barry : Ces garçons s'en prennent aux autres enfants. Juste parce qu'ils pensent qu'ils ne sont pas cools. Ce n’est pas juste.
Nora : Je sais.
Barry : J'imagine que je n'ai pas été assez rapide.
Nora : Tu as un si bon cœur, Barry. Mieux vaut avoir un bon cœur que des jambes rapides.
Henry : Salut ! Je suis rentré.
Nora : Barry s'est battu.
Henry : Vraiment ?
Nora : Et il a gagné.
Henry : Bravo, Cogneur. Plus de bagarre. 

Plus tard, Barry dort. Il est réveillé par des bruits puis il constate des phénomènes étranges.

Voix off de Barry : Mais après cette nuit-là, je fuyais quelque chose de plus effrayant. Quelque chose que je ne pourrais jamais expliquer. Quelque chose... d'impossible.

Dans le salon, Nora est entourée d’une étrange lumière et d’éclairs dont elle est prisonnière.
Nora : À l'aide !
Barry : Maman !
Nora : Va-t'en, Barry ! Cours, Barry, cours !
Henry : Nora !
Nora : Recule !
Henry : Nora, accroche-toi ! Cours, Barry, cours !

Barry se retrouve seul dans la rue.
Barry : Maman ? Papa ?

Comme le lui ont demandé ses parents, Barry court.

Aujourd'hui, il court encore en bousculant les passants, pour se rendre à son travail. 
Barry : Désolé.

______ Aujourd'hui ______

Une scène de crime - L’inspecteur Joe West, accompagné de l’inspecteur Fred Chyre, est déjà sur place. Barry arrive en retard.
Chyre : Le deuxième braquage cette semaine.
Détective West : Clyde Mardon est le tireur.
Chyre : Quoi ? Oh, mince, les frères Mardon sont de retour ?

Le capitaine David Singh arrive à son tour sur les lieux.
Singh : Qu'est-ce qu'on a ?
West : Nos gars ont pris la banque, ont visé les caméras, ont tué l'agent de sécurité. J'ai des mandats pour les complices connus des frères Mardon.
Singh : La scientifique est arrivée ? Où est Allen ?

Barry court en bousculant des passants.
Barry : Désolé !

Singh : Vous ne pouvez pas toujours le couvrir.

Barry : CSI, CSI laissez passer. 

Singh : S'il n'est pas là maintenant je vais devoir continuer cette enquête sans lui.
Barry : Désolé, je suis en retard, capitaine Singh.
Singh : C'était quoi cette fois, M. Allen ? Vous avez oublié de mettre votre réveil ? Avant de répondre, rappelez-vous que votre dernière excuse était un problème de voiture. Vous voulez savoir pourquoi je m'en souviens ?
Barry : Je n'ai pas de voiture.
West : Il faisait une course pour moi. - Barry, t'as réussi à avoir ce que je t'avais demandé ?
Barry : Ouais, ouais. Je l'ai. Je l'ai juste... Là. J'en ai pris quelques morceaux.

Barry s’allonge sur le sol et examine les traces de pneus. West note les observations de Barry, avec un air de fierté pour son poulain.
Barry : La voiture est une Mustang Shelby GT-500. Les Shelby ont un pneu extra-large spécifique à ce modèle. 12 cm avec une bande de roulement asymétrique. Et il y a autre chose.

Barry prend le stylo de Fred Chyre pour ramasser des excréments qu’il transfère dans un sachet en plastique pour analyse.
Barry : Merci. Des excréments. Un animal, je suppose.
Chyre : Mon père m'a donné ce stylo. Avant de mourir.
Barry : Désolé. 

Iris, la fille de Joe West - avec laquelle Barry a été élevé depuis la mort de sa mère et l’arrestation de son père, accusé du meurtre de Nora – fait irruption dans le laboratoire où le jeune homme travaille.
Iris : Je suis prête à aller voir ton collisionneur de particules collisionner.
Barry : Il y a eu une fusillade aujourd’hui. Ton père veut que j'analyse des preuves. Donc je ne sais pas si on pourra aller à S.T.A.R. Labs.
Iris : C'est ton rêve de voir ce truc fonctionner. Ton pauvre petit rêve de geek. En plus j'ai annulé un rancard pour ça.
Barry : Touche pas à mes frites. Incroyable.
Iris : Je compense le stress de ma dissert' avec la nourriture. On a commencé à vendre des cronuts à Jitters. J'en ai mangé deux aujourd'hui. Si je n’obtiens pas vite mon diplôme, j'aurai plus de poignées d'amour qu'une femme.
Barry : T'as l'air superbe.
Iris : Qu'est ce qui est si important sur cet accélérateur de particules ?
Barry : Le travail de Harrison Wells sur la théorie quantique a des années d'avance sur celui du CERN.
Iris : Tu fais ce truc  où tu ne parles pas anglais.
Barry : D'accord. Imagine que ce point, représente toutes nos connaissances jusqu'à aujourd'hui.
Iris : Ça inclut twerker ?
Barry : Ça... c'est tout ce que nous pouvons apprendre grâce à l'accélérateur de particules. C'est une nouvelle façon de voir la physique. Ça changera littéralement notre façon de percevoir quoi que ce soit.
Iris : Tu dois te trouver une copine.

West : Laisse-le, il travaille.
Iris : Salut, papa. Ton test est fini.
Barry : Je crois que les Mardon se cachent dans une ferme. L'excrément venait du fumier de vache, qui contient des traces d'oxytétracycline. C'est un antibiotique. Il y a seulement quatre fermes de la région qui l'utilisent encore dans leur alimentation. Vous trouverez une belle Shelby garée devant l'une d'elles.
Iris : Papa, comme Barry a résolu ton problème de merde, peux-tu le laisser aller à S.T.A.R. Labs ?
West : Bien, vas-y.
Iris : oui !
Barry : Merci, Joe.

Ils sont arrivés à S.T.A.R. Labs.
Iris : Barry, à propos de ton voyage ? T'as trouvé une preuve de l'impossible à Starling City, ou t'as fait enrager mon père pour rien ?
Barry : En fait, là-bas, j'ai eu le temps de réfléchir... à notre relation. Et... Je ne suis pas engagé et toi non plus. Et t'es ma meilleure amie, Iris.
Iris : T'es le mien aussi. Sinon pourquoi je serais là ?
Barry : Je ne voulais pas dire ça...
Iris : Je sais ce que tu voulais dire, Barry.
Barry : Je ne crois pas non.
Iris : Même si on a grandi dans la même maison, et qu'on est comme des frères et sœurs, parce qu'on n'est pas frères et sœurs, ça peut être bizarre et gênant de me parler de filles. Mais je veux juste que tu saches que ça ne sera pas gênant. Tout ce que je te souhaite c'est que tu trouves la bonne personne qui t'aimera pour le mec incroyable que tu es.
Barry : Tu m'ôtes les mots de la bouche.
Iris : T'es pas content que je te connaisse si bien ?

Le Dr. Harrison Wells monte sur le podium.
Wells : Merci. Je suis Harrison Wells. Ce soir, le futur commence. Le travail que mon équipe et moi ferons ici changera notre compréhension de la physique. Entraînera des progrès énergétiques, des progrès dans la médecine, et croyez-moi ce futur arrivera plus vite que vous ne le croyez.

Un pickpocket arrache le sac d’Iris. Barry part en courant derrière le voleur, qui l’attend plus loin.
Iris : Mon ordinateur ! Il y à ma dissertation dessus. 

Barry : Désolé. Tu n'es pas obligé de faire ça. Rends-moi le sac de mon amie et on est quittes. Ça va ?

Le voleur le frappe et s’enfuit. Iris arrive en courant.
Iris : Barry! - Ça va ?
Barry : Ouais.

Plus loin, le voleur se fait arrêter par Eddie Thawne, recruté récemment par la police.
Eddie : Police, plus un geste ! Sauf si tu veux découvrir que t'es plus lent qu'une balle.

Plus tard au commissariat.
Iris : Qui est ce mec et pourquoi il est si fier ? Il a coincé un agresseur.
Barry : Il vient de Keystone. Il a commencé il y a deux semaines. Eddie Thawne

Iris : C'est l’inspecteur Beau Gosse. Mon père l'appelle comme ça. Il dit qu'il bat les records, niveau arrestation. Mais il est beau gosse.

Une voiture arrive devant une ferme. Il pleut, il fait nuit.
West : C'est la dernière ferme sur la liste de Barry.
Chyre : Écoute, je sais que ce gamin est malin, mais tu l'as dit. Parfois il pourchasse des cochons volants.
West : Vérifions quand même.

Barry arrive dans le laboratoire qu’il s’est emménagé chez lui. Un orage se déchaine à l’extérieur. Il allume le poste de télévision pour suivre le reportage sur l’accélérateur de particules.
TV : Ici Linda Park, devant S.T.A.R. Lab. Malgré le mauvais temps, qui ne cesse d'empirer. La pluie torrentielle n'affecte pas l'accélérateur de particules qui fonctionne à merveille si on en croit le PDG de S.T.A.R. Labs, Harrison Wells. La météo est aussi...

Barry enlève le drap qui cache le tableau sur lequel il regroupe tous les renseignements qu’il continue à trouver sur le meurtre de sa mère. Il veut disculper son père et le faire sortir de prison.
A la ferme, West et Chyre entrent dans un garage, dans lequel ils découvrent une Shelby cachée sous une bâche. Un coup de feu éclate.
West : Waoh. Mardon.
Chyre : Ah!
Mardon : J'ai un avion à prendre.
West : Qu'est-ce que... ?
Chyre : Ah!
West : Chyre, accroche-toi.

 West, impuissant, voit Mardon s’enfui à bord d’un petit avion de tourisme.
Au laboratoire de Barry, le reportage continue sur une note alarmante.
TV : … On nous demande maintenant d'évacuer l'installation. La tempête a pu endommager le système de refroidissement. Ils tentent d'arrêter l'accélérateur de particules, mais pour l'instant, ils n'ont pu reprendre le contrôle sur le système...

A ce moment, le courant est coupé, Barry voit une explosion au-dessus de S.T.A.R. Labs et une onde de choc s’étend sur la ville. West voit l’avion qui emporte Mardon atteint par l’onde de choc et exploser.
L’orage redouble d’intensité, la pluie commence à tomber. Barry empoigne la chaine qui pend de la verrière pour la fermer. A ce moment, l’onde de choc arrive au-dessus de lui et un éclair frappe Barry, faisant exploser la verrière, fauchant les étagères. Barry perd conscience et se trouve arrosé par les produits renversés.
Barry est emmené aux urgences, inconscient.

Un médecin : Que lui est-il arrivé ?
Un ambulancier : La foudre l'a frappé.
Un médecin : Comment peut-il encore être en vie ? Allez !
Un infirmier : Pas de battement de cœur. BS, chem 24, transfusez-le.
Médecin : Il est en tachycardie.
Une infirmière (à Iris) : Vous ne pouvez pas entrer !
Iris : Je suis de la famille !
Médecin : Chargez les palettes, 200.
Iris : Barry !
Médecin : Dégagez !

Plus tard, dans un vaste local, équipé de matériel technique et médical.
2 Personnes discutent au-dessus du lit de Barry. Il les entend comme dans du brouillard.
Caitlin Snow : Qu'est-ce que tu fais ?
Cisco Ramon : Il adore cette chanson.
Caitlin : Comment tu le sais ?
Cisco : J'ai vérifié sa page Facebook. Il peut tout entendre, non ?
Caitlin : Les fonctions auditives sont les dernières fonctions sensitives à se régénérer.
Cisco (chantonne avec la musique) : ♪ Can't read my no he can't read my poker...

Barry se dresse dans son lit. Il ne comprend pas, il est agité.
Cisco : Oh mon dieu !
Barry : Où suis-je ?
Caitlin : Il est réveillé !
Cisco (dans un interphone): Dr Wells, descendez au cortex, immédiatement.
Caitlin : Pulsation à 120, les pupilles réagissent également à la luminosité. Regarde-moi, regarde-moi
Cisco : Du calme. Tout va bien, mec. Tu es à S.T.A.R. Labs.
Barry : S.T.A.R. Labs ? Qui... qui êtes-vous ?
Cisco : Je m'appelle Ramon Cisco. Elle c'est Caitlin... le Docteur Snow.
Caitlin : Vous devez uriner là-dedans.
Cisco : Pas maintenant.
Barry : Que... que s'est-il passé ?
Cisco : T'as été frappé par la foudre, mec.

Barry est face à un miroir, il se trouve changé. Harrison Wells arrive en fauteuil roulant.
Barry : Quoi ? La foudre m'a donné des abdos ?
Caitlin : Tes muscles devraient être atrophiés, à la place ils sont dans un état chronique et inexpliqué de régénération cellulaire.
Cisco : Viens là, assieds-toi. Tu étais dans le coma.
Barry : Depuis combien de temps ?
Wells : Neuf mois. Bienvenue, Mr. Allen. Nous avons beaucoup de choses à nous dire.

Plus tard, Barry et Wells discutent en arpentant les couloirs de S.T.A.R. Labs. Barry peut constater les dégâts occasionnés par l’explosion de l’accélérateur.
Barry : C'est difficile de croire que je suis là. J'ai toujours voulu vous rencontrer.
Wells : Ah oui ? Vous avez mis du temps à le faire. S.T.A.R Labs n'a pas été opérationnel depuis que la FEMA nous a classés comme une zone de danger de niveau 4. 17 personnes sont mortes ce soir-là. Et beaucoup ont été blessées. Moi, y compris.
Barry : Mon Dieu. Que s'est-il passé ?
Wells : Il y a 9 mois, l'accélérateur de particules a été mis en ligne, exactement comme prévu. Pendant 4-5 minutes j'ai réalisé le rêve de ma vie. Et puis... puis il y a eu une anomalie. Les EV sont devenus immenses, l'anneau en dessous de nous a explosé. L'énergie de la détonation s'est projetée jusqu'au ciel, ce qui a déclenché un orage...
Barry : Qui a créé un éclair, qui m'a frappé.
Wells : C'est exact. J'étais...en train de me rétablir, quand j'ai eu vent de votre existence. L'hôpital subissait des pannes de courant inexplicables à chacun de vos arrêts cardiaques, ce qui était en fait une erreur de diagnostic, parce que vous n'étiez pas en train de mourir, Barry. Votre cœur battait trop vite pour que l'ECG l'enregistre. Maintenant, je ne suis pas le plus populaire en ville ces jours-ci, mais l'inspecteur West et sa fille m'ont donné la permission de vous amener ici, où nous avons pu vous stabiliser.
Barry : Iris ?
Wells : Iris, oui. Elle est venue vous voir assez souvent.
Caitlin : Elle parle beaucoup.
Cisco : Et puis, elle est canon.
Barry : Je dois y aller.
Caitlin : Non, tu ne peux pas.
Wells : Non, non. Non, Caitlin a raison. Non, maintenant que vous êtes réveillé, nous devons faire plus de tests. Vous subissez encore des changements. Il y a tant de choses que l'on ne sait pas.
Barry : Je vais bien. Vraiment, je me sens normal. Merci de m'avoir sauvé la vie.
Caitlin : Vraiment ?
Barry : Je peux garder le t-shirt ?
Wells : Ouais, gardez le t-shirt.
Barry : Okay.

Barry se précipite au centre commercial Jitters où elle a obtenu un boulot de serveuse. Quand elle aperçoit Barry, elle saute dans ses bras.
Iris : Oh, mon Dieu. Tu es réveillé. Pourquoi S.T.A.R Labs ne nous a pas prévenus ?
Barry : Je viens de me réveiller.
Iris : Tu es sur que tu devrais être debout ?
Barry : Iris, je...je vais bien.
Iris : Je t'ai vu mourir, Barry. Tu as continué à mourir. Ton cœur n'a pas cessé de s'arrêter.
Barry : Il bat encore.
Iris : Il a l'air très rapide.

Deux serveuses se bousculent par inadvertance. Elles font tomber verres et bouteilles de leur plateau, qui se cassent au sol. Barry a l’impression de voir cette scène au ralenti.
Tracy : Oups.
Iris : Ça va, Tracy ?
Tracy : Ouais, je m'en occupe.
Iris : Mon père sera content de te voir. Laisse-moi prendre mes affaires, ok ? Je te rejoins.

Un homme se présente au guichet d’une banque. Une casquette baissée cache son visage, il donne un papier sur lequel est écrit "Ceci est un braquage".
Guichetière : Merci beaucoup. - Que puis-je faire pour vous ? - "Ceci est un braquage" - C'est censé être une blague ?
Mardon : À vous de me le dire.

L’homme fait surgir un brouillard dans la banque et la grande verrière du plafond tombe en morceaux, créant un vent de panique dans l’agence bancaire.
Au commissariat.
West : Oh, tu nous as fichu la trouille, petit.
Un inspecteur : Ouais, c'était une sacrée sieste, tête de bébé, tu fais toujours 12 ans.
West : Tu as bonne mine. Ça va vraiment ?
Barry : Ouais.
Une policière : Inspecteur West, il y a un 5.15 en cours à la Gold City Bank, deux morts. La tempête fait des dégâts au sud.
West : Je prends mes bottes de pluie. Désolé, Barry. Je dois filer.
Barry : Tu as besoin de moi ?
West : Non, vas-y doucement. Il y aura du travail quand tu seras rétabli. Allons-y, partenaire. 

Eddie Thawne le rejoint.
Eddie : Content de te voir.
Barry : Merci, Eddie.
Eddie : Hey, Iris.
Iris : Vous devriez y aller. Mon père n'aime pas attendre.
Eddie : Ravi de te voir.
Iris : La nuit de l'explosion, Clyde Mardon a tué Chyre. Mardon et son frère sont morts en s'enfuyant. Leur avion s'est crashé.
Un inspecteur : Iris, tu as une minute ? Barry, c'est bon de te voir.

A ce moment, Barry voit au ralenti un prévenu faire un geste pour prendre le revolver d’un inspecteur. En une fraction de seconde, il l’en empêche et bouscule le prévenu. Personne dans le commissariat ne s’est rendu compte de ce qu’il venait d’arriver. Seul Barry reste interdit.
Le prévenu : Je vous emmerde !
Iris : Ça va ?
Barry : Je vais bien. J'ai besoin d'air. Je t'appellerai ce soir, d'accord ?

A l’extérieur, Barry se déplace à grande vitesse mais bouscule ou casse maladroitement tout ce qui se trouve sur son passage. Il atterrit finalement au milieu de sacs de linge sale dans une camionnette.
Barry : Qu'est ce qui m'arrive ? Énorme !

Plus tard, sur une piste de vitesse, Harrison Wells et son équipe s’apprêtent à mesurer les performances de Barry.
Caitlin : Tu ne crois quand même pas qu'il peut courir aussi vite, si ?
Wells : Je crois que tout est possible, et dans quelques minutes, peut-être penseras-tu pareil.

Barry se présente en tenue de course
Cisco : Comment c'est ?
Barry : C'est un peu serré.
Cisco : Au moins tu bougeras si vite que personne ne te verra. Tu pensais que le monde ralentissait. Ce n'est pas le cas. Tu te déplaçais si vite que ton environnement semblait immobile. Le Docteur Wells surveille ta poussée et Caitlin, tes signes vitaux.
Barry : Qu'est-ce que tu fais toi ?
Cisco : Je m'occupe des gadgets, mec. Mate ça. C'est un casque avec une caméra que j'ai modifiée. Destinée à éliminer le bruit impulsif, ou dans ton cas, les bangs soniques, ce qui serait énorme.

Caitlin : Quoi?
Barry : Rien. J'ai juste remarqué que tu ne souriais pas beaucoup.
Caitlin : Ma carrière prometteuse en bio-ingénierie est terminée, mon boss va passer sa vie dans un fauteuil roulant, l'explosion qui t'a plongé dans le coma a aussi tué mon fiancé. Donc, cette expression vide est compréhensible.
Wells : Mr. Allen, bien que je sois extrêmement impatient de découvrir l'étendue de vos capacités, je conseillerais la prudence.
Barry : Ouais.

Barry se met en place et démarre.
Caitlin : Il vient de dépasser les 320km/h. C'est impossible.

Pendant sa course, Barry revoit sa mère, entourée d’éclairs et se souvient de cette forme humaine lumineuse, qu’il a aperçue près de Nora.
Barry : Maman !
Nora : Non, Barry !
Barry : Maman !
Nora : Non ! Ne le laisse pas te toucher !

Déconcentré il termine sa course dans une rangée de bidons marquant la fin de la piste.
Barry : Aah !

Au commissariat de police.
Qu'est-ce que c'est ?
West : Des témoins du braquage de la Gold City Bank. Les suspects se sont enfuis avec environ 200000$.
Singh : Coincez ces gars.
West : Les fenêtres ont explosé.
Un témoin : C'était comme un ouragan. Tout le monde a couru se cacher.
Eddie : Un dessinateur va venir vous voir, si vous voulez.

Eddie rejoint l’Inspecteur West.
Eddie : Trois braquages en un mois juste après une tempête. On dirait l'une des affaires qui obsède Barry
West : Il n'est pas obsédé.
Eddie : Vous n'avez pas lu son blog.
West : Les caméras de sécurité de la banque.
Eddie : Apparemment, court-circuitées.
West : On a un paquet de témoins ici. Ils ont tous des téléphones.

Un témoin : Le ciel s'est assombri et puis, boom. L'extérieur était à l'intérieur. Les gars, c'était comme s'il y avait une tempête dans la banque.

West : Vukuvich, le suspect conduit une Mustang noire. Immatriculation 6 Kilo Charlie 3. Lancez un avis de recherche.
Vukuvich : Bien reçu.

Barry s’est blessé lors de son atterrissage dans les bidons.
Caitlin : On dirait que tu avais une fracture du radius distal.
Barry : J'avais ?
Caitlin : Tu as guéri...en trois heures.
Barry : Comment est-ce possible ?
Caitlin : On ne sait pas... pour le moment.
Cisco : Tu dois vraiment apprendre à t'arrêter.
Wells : Que s'est-il passé aujourd'hui? Tu bougeais plutôt  bien, et quelque chose t'a déconcentré.
Barry : Je me suis souvenu de quelque chose. Quand j'avais 11 ans, ma mère a été assassinée. Il était tard. Un bruit m'a réveillé. J'ai descendu l’escalier et... j'ai vu une sorte de boule de lumière. A l'intérieur, il y avait un homme. Il a tué ma mère. Ils ont arrêté mon père. Il purge toujours sa peine à la prison de Iron Heights pour son meurtre. Tout le monde, les flics, les psys, ils m'ont tous dit que ce que j'avais vu était impossible. Et si l'homme qui a tué ma mère était comme moi ?
Wells : Je pense qu'on peut dire sans équivoque que tu es unique en ton genre.

Iris rejoint Eddie Thawne dans un bar.
Iris : Je peux vous aider, Inspecteur ?
Eddie : Arrête de faire comme si on n'était pas ensemble quand ton père n'est pas là.
Iris : Hooo j'aime avoir un copain qui n'est pas mort par balle.

Iris et Eddie s’embrassent, Barry est plus loin et les regarde. Iris l’aperçoit.
Barry et Iris rentrent ensemble.
Iris : Ne dis rien à mon père. Il n'est pas au courant pour moi et Eddie.
Barry : On dirait que personne n'était dans la confidence.
Iris : J'allais te le dire. Quand tu étais à l’hôpital, Eddie a remplacé mon père au travail pour qu'on puisse être tous les deux avec toi. Je l'ai remercié avec un café et les choses sont arrivées. Et c'est bien.
Barry : Sortir avec la fille de ton coéquipier ce n'est pas interdit par le règlement du commissariat ?
Iris : Pourquoi ça t'énerve autant ?
Barry : Je n'aime pas avoir à mentir à ton père, c'est tout.

Au ralenti, Barry voit arriver une voiture de police poursuivre une autre voiture. La voiture de police dérape et fonce sur eux. Barry entraîne Iris dans un plongeon qui les met tous deux à l’abri. Après avoir reconnu le braqueur de banque, Barry se lance à sa poursuite, entre dans sa voiture puis provoque un accident. Mardon s’enfuit à pied en créant un épais brouillard.

Iris : Barry ?
Barry : Hey! Mardon!

Barry et Iris assistent au secours des blessés dans l’accident provoqué par la voiture de police.
Iris : Le pauvre homme. La façon dont le brouillard est apparu, je n'avais jamais vu quelque chose de ce genre.
West : Barry ! Iris.
Iris : Je vais bien, papa.
West : À quoi pensais-tu en l’amenant ici ? Et toi je t'ai dit que si tu vois un danger, tu cours le plus loin possible. Tu n'es pas policier.
Iris : Parce que tu ne veux pas.
West : Tu as raison.
Barry : Il faut que je te parle.
West : Ça peut attendre.
Barry : Non. Je sais qui est le responsable. C'est Clyde Mardon. Je sais que tout le monde le croit mort dans un accident d'avion après l'explosion de S.T.A.R. Labs. Mais il est vivant. Il lui est arrivé quelque chose cette nuit-là. Je pense qu'il peut contrôler la météo. Les braquages se sont tous produits au cours de phénomènes météorologiques. Et quand j'ai confronté Mardon, La rue a été immédiatement recouverte de brouillard. Évidemment tu ne me crois pas. Tu ne me crois jamais.
West : OK. Tu veux vraiment faire ça maintenant ? Ici ? Très bien. Mardon est mort. Personne ne contrôle la météo. Comme il n'y avait pas de foudre chez toi, cette nuit-là. C'est ton cerveau qui aidait un petit garçon effrayé à voir la réalité en face.
Barry : Mon père n'a pas tué ma mère.
West : Si, il l'a fait ! Je suis désolé, fils. Je le savais, le jury le savait et maintenant il paye pour ce qu'il a fait.
Iris : Papa, ça suffit !
West : J'ai fait tout ce que j'ai pu pour m'occuper de toi depuis cette nuit-là, sans jamais rien demander en retour même pas un merci, mais ce que je te demande maintenant c'est que pour une fois dans ta vie, tu acceptes la réalité.

Barry s’éloigne, Eddie vient montrer un portrait-robot.
Eddie : Vous n'allez jamais croire ça. On a le croquis du braqueur de banque. Si je ne m'y connaissais pas, je dirais que c'est Clyde Mardon. Mais c'est impossible. Il est mort, n'est-ce pas ?

Barry arrive à S.T.A.R. Labs.
Barry : Je n'étais pas le seul touché lors de l'explosion, exact?
Wells : Nous n'avons aucune certitude.
Barry : Vous avez dit que la ville était sûre, qu'il n'y a pas de danger résiduel. Mais c'est faux, alors que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?
Wells : L'accélérateur s'est activé. Nous nous sentions comme des héros, et.. Tout s'est mal déroulé. La barrière dimensionnelle s'est rompue, libérant des énergies encore inconnues dans notre monde. Antimatière, énergie noire, éléments X..
Barry : Ce sont là des théories.
Wells : Et quelle théorie avez-vous ? Nous avons suivi la dispersion autour et au cœur de Central City. Bien que nous ne pouvons savoir exactement quoi.. qui a été exposé, nous avons recherché d'autres méta-humains comme vous.
Barry : "Méta-humains" ?
Caitlin : C'est comme ça qu'on les appelle.
Barry : J'en ai vu un aujourd'hui. C'est un braqueur de banques et il peut contrôler la météo.
Cisco : De plus en plus cool.
Barry : Ce n'est pas cool, d'accord ? Un homme est mort. Mardon a dû avoir ses pouvoirs de la même façon que moi. A cause de l'orage. Il est toujours en liberté. On doit l’arrêter avant qu'il ne blesse quelqu'un d'autre.
Wells : Barry! C'est le travail de la police.
Barry : Je travaille pour la police.
Wells : Comme assistant médico-légal.
Barry : Nous sommes responsables. De lui.
Wells : Tu es le plus important ! Pas moi. J'ai tout perdu. J'ai perdu mon entreprise, ma réputation, ma liberté. Et ton bras s'est cassé et tu as guéri en 3 heures. Ton corps peut nous ouvrir les portes d'un nouveau monde.. Thérapies, vaccins, remèdes, les secrets dans nos cellules. Nous ne pouvons tout perdre car tu veux jouer au héros. Tu n'es pas un héros. Tu es juste un jeune homme frappé par un éclair.

En colère, Barry sort et court dans la ville. Il revit le moment où, petit garçon, il a vu son père emmené par la police.
Henry : Je n'ai rien fait. Je jure devant dieu, je n'ai rien fait.
Barry : Papa, pourquoi il t'emmène ?
Henry : Barry, n'entre pas.
Barry : Où est maman ?
Henry : Que va t'il arriver à mon fils ?
Barry : Papa !
Henry : Barry !
Barry : Papa !
Henry : Reste dehors ! Barry !
Chyre : Joe, tu connais ces gens ?
West : Les meilleurs amis de ma fille et leur enfant.
Chyre : Je suis désolé

Loin de la ville, devant le panneau de Starling City, Barry s’arrête et jette sa veste qui a pris feu.
Voix off de Barry : C'est mon histoire. J'ai passé ma vie entière à poursuivre l'impossible, sans imaginer que je deviendrai l'impossible.

Barry est sur le toit d’un immeuble, il rencontre Oliver Queen, Arrow.
Arrow : Donc pourquoi venir vers moi ? Quelque chose me dit que tu n'as pas couru 600 miles juste pour dire bonjour à un ami.
Barry : Toute ma vie, j'ai cherché à faire plus... Etre plus. Et maintenant c'est le cas. Et la première chance que j'ai eue pour aider quelqu'un, j'ai foiré. Et si Wells a raison ? Et si je ne suis pas un héros ? Et si je suis juste un mec atteint par la foudre ?
Arrow : Je ne pense pas que cet éclair t'a atteint. Je pense qu'il t'a choisi.
Barry : Je ne suis pas sûr d’être comme toi. Je ne sais pas si je peux être un ... justicier.
Arrow : Tu peux faire mieux. Parce que tu peux inspirer les gens de la manière dont je n'ai jamais pu... Regarder ta ville comme un ange gardien... Faire la différence... Sauver les gens.. En un éclair. Suis ton propre conseil. Porte un masque.

Arrow plonge dans le vide, Barry le voit, accroché à un filin, se poser sur l’immeuble voisin. De son côté, Arrow regarde Barry filer comme un éclair, chacun admirant la capacité de l'autre.
Barry : Cool.
Arrow : Cool.

Chez S.T.A.R. Labs
Barry : J'ai passé en revue les affaires non-résolues des neuf derniers mois et il y a une forte augmentation de cas de décès inexpliqués et de personnes disparues. Vous avez été occupés. Je ne vous blâme pas. Vous ne vouliez pas que ça arrive. Je sais que vous avez tous perdu quelque chose. Mais j'ai besoin de votre aide pour arrêter Mardon et tous ceux qui sont comme lui. Mais je ne peux pas le faire sans vous.
Cisco : Si nous le faisons, j'ai quelque chose qui pourrait aider. Un truc que j’ai imaginé. Conçu pour remplacer les combinaisons habituelles des pompiers. Je crois que si S.T.A.R. Labs peut faire quelque chose de bien pour la communauté, peut-être que les gens cesseront d'être en colère contre le docteur Wells.
Barry : Et comment ça va m'aider?
Cisco : C'est une combinaison à base de Tri-Polymer renforcé. Elle résiste à la chaleur et à l'abrasion, elle peut donc supporter tes déplacements à très haute vitesse. Et le design aérodynamique devrait t'aider à garder le contrôle. En plus, elle a des capteurs intégrés qui nous permettent de contrôler tes signes vitaux et rester en contact avec toi d'ici.
Barry : Merci. Maintenant, comment trouve-t'on Mardon?
Caitlin : J'ai reconfiguré le satellite de S.T.A.R Labs pour repérer les anomalies météorologiques au-dessus de Central City. On vient d'avoir un signal. La pression atmosphérique a diminué de 20 millibars en à peine quelques secondes. Je l'ai repéré dans une ferme juste à l'ouest de la ville.

Joe West et Eddie Thawne se garent à l’entrée d’une ferme. Mardon est là, comme s’il les attendait. Il provoque une tornade. Les 2 policiers n’ont que le temps de sortir pour se mettre à l’abri.
West : Je ne dis pas que Mardon est en vie. Mais s’il l’était, c'est l'endroit où lui et son frère se cacheraient. Allons-y. - Mardon ? Lève-toi. Les mains derrière la tête.
Mardon : Tu m'as eu. Le soir de la tempête, après l'explosion de S.T.A.R. Labs, après que notre avion se soit écrasé et que je me sois réveillé sur le sol, vivant, quand j'ai vu ce que je pouvais faire, j'ai compris. Je suis un Dieu.
Eddie : Ferme-la.
West : Tourne-toi.
Mardon : Pensez-vous qu'un flingue peut arrêter un Dieu ?
West : Pourquoi Dieu aurait besoin de voler une banque ?
Mardon : Tu as raison. Je n'ai pas vu assez grand.

La tornade soulève des débris et l’un d’eux se dirige sur West. Dans sa nouvelle combinaison, Flash arrive juste à temps pour faire dévier le projectile.
Cisco (dans l’oreillette): Barry ! Barry ! Cette chose se rapproche. Le vent souffle à 200k/h et augmente. Barry, tu peux m'entendre ?
Barry : Ouais, fort et clair.
Cisco : Si ça continue,  ça pourrait devenir un F-5 Tornado
Barry : Mais elle se dirige vers la ville. Comment je l'arrête ? Les gars ? Et si je la réduisais à néant ?
Caitlin : Comment vas-tu faire?
Barry : Je vais courir autour dans la direction opposée, lui couper les jambes.
Cisco : Il devra atteindre les 700 Miles à l'heure pour y arriver.
Caitlin : Ton corps pourrait ne pas supporter la vitesse. Tu vas mourir.
Barry : Je dois essayer.
Cisco : Le costume tient bon.
Caitlin : Mais il n'est pas prêt.
Cisco : Il peut le faire. Je sais qu'il peut le faire.

West, effaré, assiste au duel entre Mardon et Flash.
Barry : Il est trop fort !
Mardon : Il est temps de penser en grand.
Wells : Vous pouvez le faire, Barry. Vous avez raison. Je suis responsable de tout ça. Tant de personnes ont été blessées à cause de moi et quand je vous regardais, je voyais une autre victime de mon orgueil démesuré. Et oui, j'ai créé cette folie, mais vous, Barry, vous pouvez l'arrêter. Vous pouvez le faire. Cours Barry, cours !

Barry se lance à nouveau à l’assaut de Mardon qu’il réussit à stopper. Mais ce dernier sort un revolver.
Caitlin : Barry?
Mardon : Hey. Je ne pensais pas qu'il y avait quelqu'un d'autre comme moi.
Barry : Je ne suis pas comme toi. Tu es un meurtrier.

West a reconnu Barry. Il reprend ses esprits en le voyant menacé par Mardon, qu’il tue d’une balle.
West : Barry ?
Barry : C'est fini.

Plus, tard, devant la ferme dévastée par le cyclone.
Barry : Je vais bien.
West : Ce que tu peux faire... C'était un éclair ?
Barry : Plus ou moins.
West : Je suis désolé, Barry. Je suis désolé de ne pas t'avoir cru. J'ai dit que tu étais fou de poursuivre l'impossible. Mais tu as vraiment vu quelque chose la nuit de la mort de ta mère. Et ton père est innocent. J'ai besoin que tu me promettes quelque chose. Je ne veux pas que tu dises à Iris ce que tu peux faire, rien de cela. Je la veux en sécurité. Promets le moi.
Barry : Oui.

Dans le parloir de la prison. Barry est venu rendre visite à son père.
Henry : Salut, le cogneur.
Barry : Tu as arrêté de m'appeler comme ça depuis mes 11 ans. La chose drôle c'est que je me suis battu aujourd'hui.
Henry : Tu viens juste de sortir du coma. Je ne suis pas sûr que tu puisses te battre. Tu as gagné ?
Barry : Oui. Tu n'as pas tué maman. Tu sais, je sais ça.
Henry : Tu me crois et c'est tout ce dont j'ai besoin.
Barry : Tu ne vas pas rester ici plus longtemps. Qui que ce soit qui a tué maman... Peu importe ce qui l'a tuée... Je pense que j'ai un moyen de les trouver. Pour les arrêter.
Henry : Barry, nous en avons déjà parlé. Il est temps de laisser aller. Tu dois arrêter de t’inquiéter pour moi et vivre ta vie.
Barry : Pour la première fois, je sens que je peux. La vérité c'est que, depuis la mort de maman, je suis resté bloqué, j'ai loupé plein de choses. Mais je suis différent maintenant. Je me suis fait des amis. Ils m'aident à trouver mon chemin... Pour enfin aller de l'avant. Tu te souviens quand tu voulais que je change de nom pour que les gens ne sachent pas que tu es mon père. Je suis content qu'ils sachent. Je suis si fier d'être ton fils.
Henry : Je t'aime, fils.
Barry : Je t'aime aussi, papa.

Un éclair file dans les rues de Central City, sauvant un cycliste d’une collision avec une voiture.
Voix off de Barry : Mon nom est Barry Allen et je suis l'homme le plus rapide du monde. Un ami m'a récemment donné l'idée d'un nouveau nom. Et quelque chose me dit que ça va faire parler.

Harrison Wells entre dans une pièce secrète dont les murs portent des motifs qui ressemblent à l’écriture Braille. Il se lève de son fauteuil, pose ses lunettes et visionne sur un écran un journal du 25 avril 2024 dont la Une parle de

“City of Heroes”
Season 1 episode 1
Script VO

Overview of Central City. Cars drive through the streets. A red flash passes between cars.

BARRY’S VOICE OFF: To understand what I'm about to tell you, you need to do something first, you need to believe in the impossible. Can you do that? Good. You see that red blur? That's me. That too. There I am again. My name is Barry Allen. I am the fastest man alive.

 

[FLASHBACK]

BARRY: My story is pretty simple. My whole life, I've been running. Usually from bullies. Sometimes I escaped sometimes I did not.

 

ALLEN’S HOUSE

Nora Allen, Barry's mother, nurses after a bunch of kids have it beaten. Henry Allen, the father comes home.

NORA: Tell me what happened?

BARRY: Those guys were picking on kids. Just 'cause they thought they weren't cool. It wasn't right.

NORA:  I know.

BARRY: I guess I wasn't fast enough.

NORA: No. You have such a good heart, Barry. And it's better to have a good heart than fast legs.

HENRY: Hello. I'm home.

NORA: Barry got into a fight.

HENRY: Oh yeah?

NORA: And he won.

HENRY: Ah, way to go, Slugger. Oh, and no more fighting. Mh-hmm.

Later, Barry sleeps. He  is awakened by noises then finds strange phenomena.

BARRY’S VOICE OFF: But after that night, I was running from something much scarier. Something I could never explain. Something impossible.

NORA: Barry!

BARRY: Mom!

NORA: Barry, go!

BARRY: Mom!

NORA: Get a doctor!

BARRY: Mom! Mom!

HENRY: Nora!

NORA: David!

HENRY: Nora! Run, Barry, run!

Barry is alone in the street.

BARRY: Mom? Dad?

Barry runs.

 

[TODAY]

Barry runs jostling passersby to get to work.

BARRY: Sorry.

 

CRIME SCENE

Joe West, the inspector, accompanied by Inspector Fred Chyre is already there. Barry arrives late.

CHYRE: Second robbery this week.

DETECTIVE WEST: The teller ID’d Clyde Mardon as the shooter.

CHYRE: What? Oh, geez, the Mardon brothers are back. Didn't we already put those low-lives in prison?

DETECTIVE WEST: Yeah, on a 10-20 stretch, which in Central City's warped mess, comes to two years time served.

SINGH: What do we got?

DETECTIVE WEST: Perps took the bank, shot out the cameras, and as a chaser, killed the security guard over there. I got unis kicking in doors of known Mardon brothers associates.

SINGH: CSI been over it?

DETECTIVE WEST: Uh, no.

SINGH: Where's Allen?

BARRY: Sorry! Sorry.

SINGH: You can't keep covering for him…

BARRY: CSI! CSI! Coming through.

SINGH: …if he's not here, I'm gonna have to carry on this investigation without him.

BARRY: Sorry I'm late, Captain Singh.

SINGH: What was it this time, Mister Allen? Did you forget to set your alarm clock? Before you answer, I should remind you, the excuse you gave last time was car trouble. Wanna know why that one was particularly memorable?

BARRY: I do not own a car.

DETECTIVE WEST: He was running an errand for me. Barry, did you get me what I asked for?

BARRY: Yeah. Yeah, I did. I have it right here. I had a few bites of it.

Barry is lying on the ground and examines the tire tracks. West notes the observations.

BARRY: Getaway car is a Mustang Shelby GT-500. Shelby's have a rear super-wide tire specific to that model. Hmm, there's something else.

Barry takes the pen of Fred Chyre to pick up excrement he transferred to a plastic bag for analysis.

BARRY: Thanks. Fecal excrement. Animal, I'd guess.

CHYRE: My dad gave me that pen. Before he died.

BARRY: Sorry.

 

BARRY’S LABS

Iris, the daughter of Joe West, with which Barry was raised from the death of his mother, arrives.

IRIS: Hey! I am ready to see this atom smasher smashing.

BARRY: There was a shooting today. Your dad needs me to process some evidence. Which means I don't know if we're gonna be able to make it to Star Labs.

IRIS: Seeing this thing turn on is like your dream. Your sad little nerdy dream. Plus, I canceled a date for this.

BARRY: Hands off my fries. Unbelievable.

IRIS: I'm stress-eating over my dissertation. We started selling cronuts at Jitters, I ate two today. If I don't graduate soon, I'm gonna be more muffin-top than woman.

BARRY: You look amazing.

IRIS: What is so important about this particle accelerator anyway?

BARRY: Harrison Wells' work in quantum theory is light-years ahead of anything they're doing at CERN.

IRIS: You're doing that thing where you're not speaking English.

BARRY: Ok. Just imagine that that dot is everything the human race has ever learned until this moment.

IRIS: Does that include twerking?

BARRY: That is everything we could learn from the particle accelerator. It's a whole new way of looking at physics. It will literally change the way that we think about everything.

IRIS: You gotta get yourself a girlfriend.

Detective West arrives.

DETECTIVE WEST: Hey, leave him alone, he's working.

IRIS: Hi, Dad. Your testing is done.

BARRY: I think the Mardon brothers are hiding on a farm. The fecal matter I found on the street, it was cow manure, which contains traces of oxytetracycline. It's an antibiotic. There are only four farms in the area that still use it in their feed. I bet you find a very sweet Shelby parked at one of them.

IRIS: Dad, seeing as how Barry solved your poop problem, how about letting him go to Star Labs?

DETECTIVE WEST: Fine, go.

IRIS: Yes!

BARRY: Thank you, Joe.

 

S.T.A.R. LABS

Iris and Barry walk.

IRIS: So Barry, how was your trip? Did you find proof of the impossible in Starling City, or did you just make my dad mad for no reason?

BARRY: Actually, while I was away, I had a chance to think about you know, relationships. And well, I'm not in one, and, you're not in one either, and you're my best friend, Iris.

IRIS: You're mine, too. Why else would I be here?

BARRY: That's not what I meant. What I meant…

IRIS: I know what you're gonna say, Barry.

BARRY: I'm not sure you do.

IRIS: Even though we pretty much grew up in the same house together, and we're kinda like brother and sister, because we're not brother and sister, it can get really weird and awkward to talk to me about girls, but I just want you to know, that it shouldn't be awkward. There is nothing that I want more than for you to meet the right person that totally loves and adores you for the amazing guy that you are.

BARRY: Took the words right out of my mouth.

IRIS: Aw. Aren't you glad I know you so well?

Wells arrives and starts talking.

WELLS: Thank you. My name is Harrison Wells. Tonight, the future begins. The work my team and I will do here will change our understanding of physics. Will bring about advancements in power, advancements in medicine, and trust me that future will be here faster than you think.

A pickpocket snatched Iris’ bag.

IRIS: Ow! Hey, my laptop! It's got my dissertation.

Barry runs off behind the thief.

BARRY: I'm sorry.

The thief punches him.

BARRY: All right, kid, you don't have to do this, all right? Just give me back my friend's bag, and we'll call it even. Ok?

The thief strikes Barry again and runs. Iris arrives.

IRIS: Barry! Are you ok?

BARRY: Yeah.

Further, the thief is arrested by Eddie Thawne.

EDDIE: Freeze! Police! Or do you want to find out the hard way you're not faster than a bullet?

 

POLICE STATION

IRIS: Who is that guy, and what is he so proud of? So, he caught a mugger.

BARRY: He's a transfer from Keystone. Started a few weeks ago. Eddie Thawne.

IRIS: Oh, that's Detective Pretty Boy. That's what my dad calls him. Says he actually keeps score when it comes to arrests. He is pretty though.

 

FARM

A car arrives beyond a farm. It's raining, it's dark.

WEST: This is the last one on Barry's list.

CHYRE: Look, I know the kid's smart, but you said it yourself, sometimes he's chasing flying pigs.

WEST: Well, let's check it out anyway.

 

BARRY’S LABS

Barry arrives in his laboratory. A storm rages outside. He turns on the television to follow the story on the particle accelerator.

TV: I'm Linda Park, and we're live outside Star Labs, despite the inclement weather which is only going to get worse. The torrential downpour has in no way affected the particle accelerator, which is up and running smoothly according to Star Labs CEO Harrison Wells…

Barry removed the cloth which hides the table on which he gathers all the information he continues to find about the murder of his mother.

 

FARM

West and Chyre entering a garage where they discover a Shelby hidden under a tarpaulin.

CHYRE: Well?

WEST: Mardon.

A shoot bursts.

MARDON: I've got a plane to catch.

CHYRE: What the hell?

Mardon shoots Chyre.

CHYRE: Oh!

WEST: Chyre, hang in there.

West sees Mardon flee in plane.

 

BARRY’S LABS

TV: Wait, we are now being told to evacuate the facility. The storm may have caused a malfunction to the primary cooling system. Officials are now trying to shut down the particle accelerator. But so far have been unable to regain…

At this time, the power is off, Barry sees an explosion above STAR Labs and a shock wave spreads over the city. West sees the plane which carries Mardon hit by the shock wave and explode. The storm becomes more intense, rain starts to fall. Barry grabs the chain hanging from the canopy to close. At this time, the shock wave comes over him and a lightning strikes Barry, blowing the canopy, mowing the shelves. Barry loses consciousness and is watered by spills.

Barry is taken to the emergency room, unconscious.

 

HOSPITAL

DOCTOR: What the hell happened to him?

AMBULANCE DRIVER: He was hit by lightning.

DOCTOR: How is he still alive?

SURGEON: Go!

NURSE: He's SVT. Pulse ox 80%. No heartbeat. CBC, chem 24, type and cross blood.

SURGEON: Bag him. Coding!

NURSE: You can't be in here!

Iris tries to enter the bloc.

IRIS: I'm family!

SURGEON: Charging paddles, 200.

IRIS: Barry!

NURSE: Clear!

 

S.T.A.R. Labs

9 months later. In a large room equipped with technical and medical equipment. 2 People argue over the bed of Barry.

CAITLIN: What are you doing?

CISCO: He likes this song.

CAITLIN: How could you possibly know that?

CISCO: I checked his Facebook page. I mean, he can hear everything, right?

CAITLIN: Auditory functions are the last sensory faculties to degenerate.

CISCO: Can't read my No he can't read my poker face…

Barry wakes up.

CISCO: Oh, my God!

BARRY: Where am I?

CAITLIN: He's up!

CISCO (in intercom): Doctor Wells, get down to the cortex, like right now.

CAITLIN: over 110. Pulse 120. Pupils equally reactive to light. Look at me. Look at me.

CISCO: Hey hey. Oh, oh, relax. Everything's ok, man. You're at Star Labs.

BARRY: Star Labs? Who are you?

CISCO: I'm Cisco Ramon. She's Caitlin Doctor Snow.

CAITLIN: I need you to urinate in this.

CISCO: Not this second.

BARRY: What, what is happening? What is going on?

CISCO: You were struck by lightning, dude.

Barry is facing a mirror. Harrison Wells arrives in a wheelchair.

BARRY: Wh, Lightning gave me abs?

CAITLIN: Your muscles should be atrophied, but instead they're in a chronic and unexplained state of cellular regeneration.

CISCO: Come here, have a seat. You were in a coma.

BARRY: For how long?

WELLS: Nine months. Welcome back, Mister Allen. We have a lot to discuss.

Later, Barry and Wells discuss in the corridors of S.T.A.R. Labs. Barry sees the damage caused by the explosion of the accelerator.

BARRY: It's hard to believe I'm here. I've always wanted to meet you face to face.

WELLS: Yeah? Well, you certainly went to great length to do it. Star Labs has not been operational since FEMA categorized us as a class 4 hazardous location many more were injured. Myself amongst them.

BARRY: Geez. What happened?

WELLS: Nine months ago, the particle accelerator went online, exactly as planned. For forty-five minutes I had achieved my life's dream and then, then there was an anomaly. The electron volts became unmeasurable, the ring under us popped, energy from that detonation was thrown into the sky, and that, in turn seeded a storm-cloud…

BARRY: That created a lightning bolt that struck me.

WELLS: That's right. I was recovering myself, when I heard about you. The hospital was undergoing unexplainable power outages every time you were going into cardiac arrest, which was, actually a misdiagnosis, because you see, you weren't flat-lining, Barry, your heartbeat was moving too fast for the EKG to register it. Now, I'm not the most popular person in town these days but, Detective West and his daughter gave me permission to bring you here, where we were able to stabilize you.

BARRY: Iris?

WELLS: Iris, yes. She came to see you quite often.

CAITLIN: She talks a lot.

CISCO: Also, she's hot.

BARRY: I need to go.

CAITLIN: No, you can't.

WELLS: No, no, no, Caitlin's right, now that you're awake; we need to do more tests. You're still going through changes, there's so much that we don't know.

BARRY: I'm fine, really. I feel normal. Thank you for saving my life.

CAITLIN: Really?

BARRY: Can I keep the sweatshirt?

WELLS: Yeah, keep the sweatshirt.

BARRY: Ok.

 

JITTERS

Barry rushes Jitters mall. When Iris sees Barry, she jumps into his arms.

IRIS: Oh my God! You're awake! Why didn't Star Labs call us?

BARRY: I just woke up.

IRIS: Should you even be on your feet?

BARRY: Iris, I'm I'm ok.

IRIS: I watched you die, Barry. You kept dying and your heart kept stopping.

BARRY: Still beating.

IRIS: Beats really fast.

Two waitresses scramble inadvertently. They break glasses and bottles. Barry sees this scene in slow motion.

TRACY: Oops!

IRIS: Are you ok, Tracy?

TRACY: Yeah, I got it.

IRIS: My dad is gonna be so happy to see you. Let me get my stuff, ok? I'll be right back.

 

BANK

A man enters in a bank counter. A lowered cap hides his face; he gave a paper on which is written "This is a robbery."

TICKET CLERK: Thank you. Thank you so much. How can I help you today? "This is a robbery." Is this supposed to be a joke?

MARDON: You tell me.

The man brings out a fog. The large window and the ceiling fall apart, creating a panic in the bank branch.

 

POLICE STATION

WEST: Oh, you scared the hell out of us, kid.

POLICEMAN: Yeah, that was quite the nap you take there, baby-face. And you still look twelve.

WEST: You look ok. Are you really?

BARRY: Yeah.

POLICEWOMAN: Detective West, we've got a 5-50 in progress at Gold City Bank. Two dead. Storm's really picking up on the south side.

WEST: Grab your rain gear. I'm sorry, Barry, I gotta run.

BARRY: Do you need my help?

WEST: No, you take it easy. There'll be plenty for you to do once you've settled in. Let's go partner.

Eddie arrives.

EDDIE: Hey, Allen. Glad to see you.

BARRY: Thanks, Eddie.

EDDIE: Hey, Iris.

IRIS: Detective, you should go, my dad doesn't like to be kept waiting.

EDDIE: Glad you're back.

IRIS: The night of the explosion, Clyde Mardon shot and killed Chyre. Mardon and his brother died trying to escape their plane crash.

INSPECTOR: Iris! Got a minute? Hey Barry. Good to see you.

Barry sees in slow motion an accused make a move to take the gun of an inspector. Barry stops him and shakes the accused. Nobody in the police not realized what he had just arrived. Only Barry remains prohibited.

THE ACCUSED: Screw you!

IRIS: You ok?

BARRY: I, I'm fine. I I just need some air. I'll call you tonight. All right?

 

STREET

BARRY: What's happening to me?

Barry moves with high speed, but awkwardly shakes or breaks everything in his path. He lands in the middle of laundry bags into a van.

BARRY: Awesome!

 

SPEEDWAY

Harrison Wells and his team are preparing to measure the performance of Barry.

CAITLIN: You don't really believe he can run that fast, do you?

WELLS: Well, I believe anything is possible, and in a few minutes, maybe you will too.

Barry comes in racing suit.

CISCO: How does it fit?

BARRY: It's a little snug.

CISCO: At least you'll be moving so fast, no one will see you. See, you thought the world was slowing down, it wasn't. You were moving so fast, it only looked like everyone else was standing still. Doctor Wells will be monitoring your energy output, and Caitlin your vitals.

BARRY: What do you do?

CISCO: I make the toys, man. Check it. This, is a two-way headset with a camera I modified. Typically designed to combat battlefield impulse noise, or in your case, potential sonic booms. Which would be awesome.

Caitlin arrives.

CAITLIN: What?

BARRY: Nothing. I just noticed you don't smile too much.

CAITLIN: My once promising career in bio-engineering is over. My boss is in a wheelchair for life. The explosion that put you in a coma, also killed my fiancé. So this blank expression kinda feels like the way to go.

WELLS: Mister Allen, while I am extremely eager to determine your full range of abilities, I do caution restraint.

BARRY: Yeah.

Barry gets up and starts running.

BARRY: Whoo-hoo!

CISCO: He just passed 200 knots per hour.

CAITLIN: That's not possible.

Barry revises his mother, surrounded by lightning and remembers this light human form, he noticed near Nora.

BARRY: Mom!

NORA: No! Barry!

BARRY: Mom!

NORA: Don't! Don't let him touch you!

Decentralized he ends up in a row of cans marking the end of the track.

 

POLICE STATION

SINGH: What is all this?

WEST: Witnesses from the robbery at Gold City Bank. Perp made off with 200 grand, more or less.

SINGH: Catch this guys.

TICKET CLERK: The windows blew in, it was like a hurricane. Everyone ran for cover.

EDDIE: We're gonna have a sketch artist work with you, if you feel up to it.

Eddie joins the West Inspector.

EDDIE: Third robbery in a month, where a freakstorm precedes it. Sounds like one of those Wide World of Weird cases Barry's obsessed with.

WEST: He's not obsessed.

EDDIE: Guess you haven't read his blog.

WEST: The security cameras at the bank?

EDDIE: Apparently they all shorted out.

WEST: Well, we've got a bunch of witnesses here. They all have cellphones.

WITNESS: The sky went black, and then boom! Outside was inside. Man, it was like there was a thunderstorm, in the bank.

WEST: Vukovich, suspect is driving a black Mustang, partial plate Copy that.

 

S.T.A.R. LABS

CAITLIN: It looks like you had a distal radius fracture.

BARRY: Had?

CAITLIN: It's healed. In three hours.

BARRY: How is that even possible?

CAITLIN: We don't know. Yet.

CISCO: You really need to learn how to stop.

WELLS: What happened out there today? You were moving pretty well, and then something caused you to lose focus.

BARRY: I started remembering something. When I was 11, my mother was murdered. It was late, a sound woke me up. I came downstairs, and I saw what looked like a ball of lightning. Inside the lightning, there was a man. He killed my mom. They arrested my dad. He's still sitting in Iron Heights for her murder. Everyone, the cops, the shrink, they they all told me what I saw was impossible. But what if the man who killed my mom was like me?

WELLS: Well I think I can say unequivocally you are one of a kind.

 

BAR

IRIS: Can I help you, Detective?

EDDIE: You can stop acting like you can't stand me when your dad's around.

IRIS: Aww. But I like having a boyfriend who isn't shot to death.

Iris and Eddie kiss, Barry is further and looks at them. Iris sees.

 

STREET

IRIS: You can't tell my dad. He doesn't know about me and Eddie.

BARRY: Doesn't seem like anyone's in on the secret.

IRIS: I was gonna tell you. When you were in the hospital, Eddie covered my father's shifts so that we could both be with you. I thanked him with a cup of coffee, and things just kind of happened. And it's good.

BARRY: Dating your partner's daughter, it's not against department regulations?

IRIS: Why are you so upset?

BARRY: I just don't like having to lie to your dad, you know?

Barry sees a police car pursuing another car. The police car skidded and drove over them. Barry protects Iris. Having recognized the bank robber, Barry launches in pursuit, enters his car and causes an accident.

IRIS: Barry?

BARRY: Hey! Mardon!

Mardon fled on foot, creating a thick fog. Later, Barry and Iris attend the rescue of injured people in the accident caused by the police car.

IRIS: That poor man. The way that fog came in, I have never seen anything like it.

WEST: Barry! Iris!

IRIS: I'm all right, Dad.

WEST: What the hell were you thinking having her out there? No, no, no and I told you! When you see danger, you run the other way! You're not a cop!

IRIS: Because you wouldn't let me!

WEST: You're damn right!

BARRY: Joe, I need to talk to you.

WEST: It can wait.

BARRY: No, now. I know who did this. It's Clyde Mardon. I know, everybody thinks he died in a plane crash after the Star Labs explosion, but he is alive. All right, something happened to him that night. I, I think he can control the weather. The recent robberies, they all happened during freak meteorological events. And when I just confronted Mardon, the street was instantly enveloped in fog. Of course you don't believe me. You never believe me.

WEST: Ok. You wanna do this now? Out here? Fine. Mardon is dead. There is no controlling the weather, Barry. Just like there was no lightening storm in your house that night. It was your brain helping a scared little boy accept what he saw.

BARRY: My dad did not murder my mom.

WEST: Yes, he did! Your dad killed your mother, Barry. I am sorry, son, but I knew it, the jury knew it, now he's paying for what he did.

IRIS: Dad, enough!

WEST: No, Iris! I have done my best to take care of you since that night, and I never asked for anything in return, not even a thank you, but what I do ask now, is that you for once in your life, see things as they are.

Barry goes away; Eddie arrives.

EDDIE: You're not going to believe this. We've got the eyewitness' sketch of the robber from the bank job. If I didn't know better, I'd say that's Clyde Mardon. But that's impossible, he's dead, right?

 

S.T.A.R. LABS

Barry arrives.

BARRY: I wasn't the only one affected by the particle accelerator explosion, was I?

WELLS: We don't know for sure.

BARRY: You said the city was safe, that there was no residual danger. But that's not true, so what really happened that night?

WELLS: Well, the accelerator went active, we all felt like heroes, and then, it all went wrong.

A dimensional barrier ruptured, unleashing unknown energies into our world, anti-matter, dark energy, - X-elements…

BARRY: Those are all theoretical.

WELLS: And how theoretical are you? We've mapped dispersion throughout and around Central City but we have no way of knowing exactly what or who was exposed. We've been searching for other metahumans, like yourself.

BARRY: Metahumans?

CAITLIN: That's what we are calling them.

BARRY: I saw one today. He's a bank robber, and he can control the weather.

CISCO: This just keeps getting cooler.

BARRY: This is not cool! All right? A man died. Mardon must have gotten his powers the same way I did. From the storm cloud. He's still out there. We have to stop him before he hurts anyone else.

WELLS: Barry! That's a job for the police.

BARRY: Yeah, I work for the police.

WELLS: As a forensic assistant.

BARRY: You're responsible for this. For him.

WELLS:  What's important is you! Not me.  I lost everything. I lost my company. I lost my reputation. I lost my freedom. And then you broke your arm, and it healed in three hours. Inside your body, could be a map to a whole new world genetic therapy, vaccines, medicines, treasures, Barry. Deep within your cells, and we cannot risk losing everything because you want to go out and play hero. You're not a hero. You're just a young man who was struck by lightning.

Angry, Barry goes out and runs into the city.

 

[FLASHBACK]

Henry is taken away by police.

HENRY: I didn't do this. I swear to God I didn't do this.

BARRY: Dad! Why are they taking you?

HENRY: Barry, don't go in the house.

BARRY: Where's Mom?

HENRY: What's gonna happen to my son?

BARRY: Dad!

HENRY: Barry!

BARRY: Dad!

HENRY: Stay out of the house! Barry!

CHYRE: Joe, you know these people?

WEST: My daughter's best friends with their kid.

CHYRE: I'm sorry.

WEST: Hmm.

BARRY: Mom.

WEST: Barry!

BARRY: Mom!

 

[TODAY]

STARLING CITY

Barry stops and throws his jacket in fire.

BARRY’S VOICE OFF: So that's my story. I've spent my whole life searching for the impossible. Never imagining that I would become the impossible.

Barry is on the roof of a building. He meets Oliver Queen, Arrow.

ARROW: So why come to me? Something tells me you didn't just run 600 miles to say hi to a friend.

BARRY: All my life I've wanted to just do more. Be more. And now I am. And the first chance I get to help someone, I screw up. I was chasing the bad guy, and, and someone died.

ARROW: If you really do this you're gonna make mistakes. I've made mistakes. But the good you do will far outweigh the bad.

BARRY: What if Wells is right? What if I'm not a hero? What if I'm just some guy who was struck by lightning?

ARROW: I don't think that bolt of lightning struck you, Barry. I think it chose you.

BARRY: I'm just not sure I'm like you, Oliver. I don't know if I can be some vigilante.

ARROW: You can be better. Because you can inspire people, in a way that I never could. Watching over your city like a guardian angel, making a difference saving people. In a flash. Take your own advice. Wear a mask.

Arrow plunges into the void, Barry sees him, hanging from a rope, landing on the building next door. Arrow looks at Barry spinning like a flash, admiring each other's ability.

BARRY: Cool.

ARROW: Cool.

 

S.T.A.R. LABS

BARRY: I've been going over unsolved cases from the past 9 months, and there's been a sharp increase in unexplained deaths, and missing people. Your metahumans have been busy. Now, I'm not blaming you, I know you didn't mean for any of this to happen. I know you all lost something. But I need your help to catch Mardon, and anyone else out there like him. But I can't do it without you.

CISCO: If we're gonna do this I have something that might help. Something I've been playing with. (He shows a costume). It's designed to replace the turnouts firefighters traditionally wear. I thought if Star Labs could do something nice for the community, maybe people wouldn't be so angry at Doctor Wells anymore.

BARRY: How is it gonna help me?

CISCO: It's made of a reinforced tri-polymer, it's heat and abrasive resistant, so it should withstand your moving at high-velocity speed. And the aerodynamic design should help you maintain control. Plus, it has built-in sensors, so we can track your vitals, and stay in contact with you from here.

BARRY: Thanks. Now, how do we find Mardon?

CAITLIN: I re-tasked Star Labs satellites to track meteorological abnormalities over Central City. We just got a ping. Atmospheric pressure dropped 20 millibars in a matter of seconds. I've tracked it to a farm just west of the city.

 

FARM

Joe West and Eddie Thawne are parked at the entrance of a farm.

WEST: I'm not saying Mardon is alive, but if he was, this is the last place him and his brother hid out.

CHYRE: Let's go.

Mardon is there.

WEST: Mardon? On your feet. Hands on your head.

MARDON: You got me. The night of the storm, after Star Labs blew. After our plane went down, and I woke up on the ground, alive. When I saw what I could do, I understood. I am God.

WEST: Shut the hell up! Turn around.

Mardon provokes an explosion.

MARDON: You think your guns can stop God?!

WEST: Why in the hell would God need to rob banks?

MARDON: You're right. I've been thinking too small.

Mardon causes a tornado. The two policemen go out. The tornado raises debris and one of them goes to West. In its new combination, Flash arrives to deflect the shot.

CISCO: Barry, Barry, this thing is getting closer. Wind speeds are 200 miles per hour, and increasing. Barry, can you hear me?

BARRY: Yeah. Loud and clear.

CISCO: If it keeps up, this could become an F5 tornado.

BARRY: And it's headed towards the city. How do I stop it? Guys? What if I unravel it?

CATLIN: How the hell are you gonna do that?

BARRY: I'll run around it in the opposite direction, cut off its legs.

CISCO: He'd have to clock 700 miles per hour to do that.

CATLIN: Your body may not be able to handle those speeds. You'll die.

BARRY: I have to try.

Barry runs.

CISCO: The suit's holding up.

CATLIN: But he's not.

CISCO: He can do it. I know he can do it.

Barry is ejected from the storm.

BARRY: He's too strong.

MARDON: It's time to think big.

WELLS: You can do this, Barry. You're right, I am responsible for all this. So many people have been hurt, because of me, and when I looked at you, all I saw was a potential victim of my hubris, and yes, I created this madness, but you, Barry, you can stop it. You can do this now, run! Barry, run!

Barry attacks again Mardon he managed to quit. But Mardon have a gun.

CATLIN: Barry?

MARDON: Hey! I didn't think there was anyone else like me.

BARRY: I'm not like you. You're a murderer.

West acknowledged Barry. He kills Mardon.

CATLIN: Barry?

BARRY: It's over. I'm ok.

Later.

WEST: What you can do it was the lightning bolt?

BARRY: More or less.

WEST: I'm sorry, Barry. I'm sorry I didn't believe you. And I called you crazy for chasing the impossible. But you really did see something that night your mom died. And your dad is innocent. I need you to promise me something. I don't want you telling Iris about anything you can do. Any of it. I want her safe. Promise me.

BARRY: Yeah.

 

JAIL

Barry comes to visit his father.

HENRY: Hey, Slugger.

BARRY: You've been calling me that since I was eleven. Funny thing is, I finally got into a fight today.

HENRY: You just got out of a coma. I'm not sure you should be picking fights.

BARRY: Hey.

HENRY: Did you win?

BARRY: Yeah. I did. You didn't kill Mom. You know I know that, right?

HENRY: You believing me is all I need.

BARRY: You're not gonna be in here much longer. Whoever killed Mom, whatever killed her I think I finally have a way to find them. To stop them.

HENRY: Barry, we've talked about this. It's time to let it go. You've got to stop worrying about me. And live your life.

BARRY: For the first time, I feel like I finally can. The truth is, ever since the night Mom died, I've been stuck in one place. Missed out on a lot of things. But I'm different now. I made some new friends. They're helping me find my way.

 

S.T.A.R. LABS

Cisco repairs the Flash’s suit.

CAITLIN: Why is it shaped like a lightning bolt?

CISCO: So it's not boring.

BARRY: And finally move forward. Remember when you wanted me to change my name? So I wouldn't have to deal with people knowing you're my dad. I'm glad they know. I'm so proud, to be your son.

HENRY: I love you, Son.

BARRY: I love you too, Dad.

 

STREET

A flash files through the streets of Central City, saving a cyclist from a collision with a car.

BARRY’S VOICE OFF: My name is Barry Allen. And I am the fastest man alive. A friend recently gave me the idea for a new name. And something tells me, it's gonna catch on.

 

S.T.A.R. LABS

Harrison Wells enters a secret room. He rises from his chair, leaves his glasses and looks at a screen which shows the newspaper of the April 25th 2024, which speaks of The Flash.

Kikavu ?

Au total, 210 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Syom02 
11.04.2020 vers 17h

TreizeOr 
17.01.2020 vers 10h

Casey5102 
26.11.2019 vers 21h

IThink 
01.05.2019 vers 11h

magrenat 
10.04.2019 vers 19h

Jamie08 
13.03.2019 vers 19h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Hypnoweb recrute pour son équipe HypnoDiff, chargée des diffusions des séries TV
Intéressé ? | Plus d'informations

Activité récente

Snow Frost | Jeu
Aujourd'hui à 22:03

La photo du mois | Jeu
Aujourd'hui à 22:03

Design et Créations
Aujourd'hui à 17:40

Saison 6
14.05.2020

Acteurs secondaires
Aujourd'hui à 09:48

Calendriers
31.05.2020

Matthew Norvock
02.05.2020

Leslie Jocoy
02.05.2020

Dernières audiences
Logo de la chaîne The CW

619 : Success is Assured (inédit)
Mardi 12 mai à 20:00
1.08m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

618 : Pay the Piper (inédit)
Mardi 5 mai à 20:00
1.22m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

617 : Liberation (inédit)
Mardi 28 avril à 20:00
1.18m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

616 : So Long and Goodnight (inédit)
Mardi 21 avril à 20:00
1.09m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

615 : The Exorcism of Nash Wells (inédit)
Mardi 17 mars à 20:00
1.19m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

614 : Death of the Speed Force (inédit)
Mardi 10 mars à 20:00
1.03m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Diffusion The CW - 6x19 : Success is Assured

Diffusion The CW - 6x19 : Success is Assured
La saison 6 se termine ce mardi soir sur la CW ! L'épisode 6x19 : Success is Assured sera en effet...

Diffusion The CW - 6x18 : Pay the Piper

Diffusion The CW - 6x18 : Pay the Piper
La saison 6 se poursuit ce mardi soir sur la CW ! L'épisode 6x18 : Pay the Piper sera en effet...

Synopsis de l'épisode 6x19 : Success is Assured

Synopsis de l'épisode 6x19 : Success is Assured
The CW vient de dévoiler le synopsis de l'épisode 6x19 : Success is Assured qui sera diffusé le 12...

Calendrier du mois !

Calendrier du mois !
Le calendrier de Mai est arrivé! C'est une image du dernier crossover qui a été mise à...

Photos promotionnelles de l'épisode 6x18 : Pay the Piper

Photos promotionnelles de l'épisode 6x18 : Pay the Piper
The CW a dévoilé les photos promos de l'épisode 6x18 : Pay the Piper qui sera diffusé le 5 Mai...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

sanct08, Aujourd'hui à 11:29

Hello le quartier X-Files a un nouveau calendrier ! Venez y jeter on oeil

mnoandco, Aujourd'hui à 16:35

Nouveau design sur le quartier New Amsterdam. N'hésitez pas à laisser un petit commentaire.

cinto, Aujourd'hui à 19:04

Le calendrier de chez Ma Sorcière Bien Aimée attend vos commentaires. Merci.

stella, Aujourd'hui à 19:11

Nouveau design, calendrier et photo du mois sur le quartier 13 Reasons Why. N'hésitez pas à passer nous voir.

ptitebones, Aujourd'hui à 21:46

Hello, photo du mois et calendrier sur le quartier Stargate SG-1 ! Merci pour votre passage

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site